Augure…

Oiseaux de mauvaise augure…

Sans cesse je vous entends, je vous devine,

Je lis entre vos lignes

Quand sur mon amour vous apposer la censure…

Pourquoi un homme si loin d’elle?

Est-elle certaine vraiment qu’il l’aime?

Il a si peu de temps à lui consacrer…

C’est clair, c’est louche, ça ne va pas durer !

Croyez-vous qu’il l’a choisie, elle?

Il va sans doute reculer…

Oh, oui, qu’elle se réveille

C’est bien trop beau pour être vrai!

Elle n’a pas son pareil

Pour la difficulté, aller chercher !

Que voulez-vous…rien d’étonnant,

Amant, maîtresse, maîtresse, amant,

Elle cherche l’impossible, c’est agaçant…

Dieu merci, elle n’a pas d’enfant,

Vous imaginez le tableau?

La nature est bien faite, finalement…

Bon, en attendant, faisons semblant,

De toutes façons, elle ne parle que de lui…c’est lassant… »


Oh, oui, je vous entends, je vous devine,

Derrière chaque sourire, un avertissement,

Derrière chaque question, une sentence,

Quand pour lui, je suis pute divine,

Quand avec lui je suis pur amour, follement,

Quand grâce à lui j’ai le cœur, le corps, qui dansent…

Vous…

Vous croassez, oiseaux de mauvaise augure

Espérant qu’à nouveau je dégringole

Que mes rêves se cassent la figure,

Qu’ils jouent un mauvais Guignol

Une farce de mauvais goût

Sur laquelle vous cracherez, salirez tout.

Et quand bien même…

Je l’aime.

Allez au Diable

Avec vos sentences,

Vos mauvaises fables

Vos cœurs si rances…




Publicités

~ par quedeleau sur 5 juin 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :